Un père réincarné

Dans sa propre descendance

Manuel Hernandez

Les preuves de la réincarnation

Journal spirite n° 102

Le 10 Mars 2001, une rencontre est organisée à Belfort avec quelques amis nancéiens de notre Cercle. C'est toujours un moment riche en discussions et échanges. Il permet aussi de participer à des séances opérationnelles de certaines facultés déjà expliquées dans nos différentes publications. Nous accueillons donc Lisa, Jean-Pierre et Fabienne et nous nous arrêterons aujourd'hui plus particulièrement sur Lisa, qui a développé la clairvoyance sur personne vivante ou incarnée. Cette clairvoyance dite " simple " permet à une personne ou à son entourage de recevoir des conseils, des observations qui l'aideront dans les étapes de sa vie. Lisa réalisera une clairvoyance sur la photo de mon père qui est alors âgé de soixante-dix-neuf ans.

Né en Espagne en 1922, fils aîné d'une famille de treize enfants, analphabète, humilié dans sa famille, il a connu la faim, une misère noire, la guerre entre le Maroc et l'Espagne, l'immigration et le racisme. C'est une vie très difficile qui forge un caractère extrêmement dur, dans une nature réservée où les sentiments et les émotions n'ont pas leur place.

Exprimer ou montrer son amour est une preuve de faiblesse. Les relations dans la famille et avec le monde extérieur ne sont pas simples.

La clairvoyance  fera ressortir tout cela, ces non-dits, ces manques, ces blessures. 

Extrait: " C'est une personne très réservée qui n'arrive pas à montrer ses sentiments. Il doit avoir des regrets par rapport à ses enfants. Il a manqué de sincérité, de simplicité envers eux. Il aimerait se rattraper, il n'ose pas, il ne sait pas comment. Il aimerait que ses enfants fassent le premier pas. Il montre une image de lui assez dure et froide alors qu'il doute et qu'il a peur. Il ne veut pas montrer ses faiblesses."

La clairvoyance m'apportera des conseils pour essayer d'apaiser un homme empli de peur. Elle nous aidera également à avoir des discussions plus sereines. Parfois, il sera surpris quand j'aborderai des sujets dont il n'avait jamais parlé à personne, mais qui le rassuraient. 

 

Une clairvoyance médiumnique

Le 22 Juillet 2010, mon père décède après une longue maladie.

Jusqu'au bout, quelques heures avant le grand voyage, je lui parle de son passage, de cet au-delà qui va l'accueillir. Il en a besoin car il a une peur bleue de la mort. Je me souviens encore de cette fin d'après-midi, quand je le laisse à moitié endormi, à moitié conscient, sur son lit d'hôpital. Le personnel m'a bien expliqué: je sais qu'il n'a plus que quelques heures à vivre avec nous dans notre monde de matière. 

Il est 23 heures, lorsque l'on m'annonce la nouvelle de son décès. Arrivé à l'hôpital, je découvre le visage de mon père, les yeux grands ouverts regardant sur le côté avec une expression de surprise, une belle expression de celui qui voit et découvre avec étonnement une réalité qu'il ne soupçonnait pas. Je ferme ces yeux étonnés.

Le 26 Mars 2013, une séance de clairvoyance médiumnique est organisée avec Marie-Noëlle qui exerce cette faculté depuis plusieurs années. C'est la première fois que j'assiste à l'une de ces clairvoyances. Depuis le départ de mon père, j'ai une photo de lui dans mon portefeuille. Je la pose sur la table parmi les autres. J'ai les yeux fermés.

Marie-Noëlle se met en état de réception, prend une photo et d'une voix douce commence une description.

Très vite, les propos me parlent, mon cœur s'emballe, j'entrouvre les yeux, elle a bien la photo de mon père entre les mains. L'émotion me submerge d'avantage.

Elle décrit une mort qui fut, en effet, très difficile, pleine d'angoisses et d'interrogations. Cela me rappelle notre dernière discussion sur son lit d'hôpital. 

Marie-Noëlle décrit avec précision ses traits de caractère: un homme discret et têtu, méfiant, voire même un peu sauvage avec les personnes qu'in ne connaît pas, il n'est pas d'un abord facile. Elle le voit découvrir l'au-delà progressivement et il est très entouré par des Esprits familiers. Elle décrit un chien qui est près de lui et qu'il a connu plusieurs fois: cela me rappelle l'animal qu'il a eu et dont il avait témoigné de leur grande complicité.

Mon père n'est pas dans le trouble et cette clairvoyance médiumnique me rassure car je m'inquiétais de son état dans l'au-delà. 

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais l'autre monde nous réserve bien des surprises. 

Une réincarnation annoncée

Le 16 Novembre 2013, nous accueillons ma fille Elodie et son compagnon à déjeuner. Nous ne nous sommes pas vu depuis quelques temps et je ressens qu'ils ont quelque chose d'important à nous dire. Il y a comme un brin de malice dans l'air. Ils nous offrent des cadeaux ramenés d'un petit voyage qu'ils viennent de faire. Je reçois un livre, mais la vraie raison de ce cadeau, c'est une annonce: " Je t'ai choisi comme Papy ! " . Elodie est enceinte d epresque trois mois, c'est une belle surprise et une journée de liesse !

Le 22 novembre 2013, Rose, une amie de Nancy, m'appelle au téléphone. Nous prenons des nouvelles des uns et des autres de temps en temps, mais je comprends dès les premières secondes qu'elle a aussi quelque chose d'important à me dire, me concernant directement. Elle a fait une clairvoyance médiumnique le 20 novembre et elle a des nouvelles de mon père à me communiquer.

 

Rose a vu un Esprit de dos; il pense, il est concentré, il a une relation avec moi, un lien familial très fort. Cet esprit veut se réincarner parmi les siens. Il est proche de moi. Elle a l'impression qu'il sera l'un de mes petits-fils ou l'une de mes petites-filles. Je serai le grand-père ! Rose voit ma fille. Comme mon père a dominé ses enfants, il revient aussi pour apprendre à écouter. Je le reconnaîtrai très vite dans sa psychologie, je devrai m'imposer auprès de lui et lui montrer que c'est à lui maintenant d'écouter, d'apprendre. Sa décision est prise, il ne changera pas d'avis. Ce sera une surprise, car c'est une naissance que l'on n'attend pas à un moment précis. Il me demande de prier pour lui, de l'aider dans son retour. Rose l'a vu sourire et heureux de ce qui a été dit.

Ce fut en effet une grande surprise. J'ai prié pour qu'il arrive dans les meilleures conditions possibles. Elodie accouchera le 14 mai 2014.

Avec ma nouvelle épouse qui n'est pas la mère d'Elodie, nous avons réfléchi, hésité pendant quelques semaines à lui donner l'information. Puis nous avons enfin décidé de partager la nouvelle avec les parents, car ils sont proches de la philosophie spirite. Et à notre surprise, ma fille n'a pas été étonnée: elle avait rêvé de son grand-père lui annonçant son désir à revenir auprès d'elle.

Cette information a permis à la jeune maman qui est médecin de mieux comprendre son bébé sur le plan des troubles digestifs et gastro-intestinaux qui lui posaient problème dès les premiers jours après sa naissance, en adaptant mieux son alimentation. Ces troubles étaient du même ordre que ceux que son grand-père avait connus.

La révélation a aussi permis de comprendre certains comportements, certaines attitudes de leur enfant qui, en certaines circonstances, les désemparait. 

Le retour à la chair provoque des réminiscences et des angoisses que l'esprit a parfois du mal à gérer. La dernière vie est si proche qu'il y a d'importantes ressemblances physiques, ce qui peut aussi s'expliquer par une hérédité génétique mais, au-delà de l'apparence, le caractère est déjà très affirmé et l'on en reconnaît rapidement certains traits. Le garçonnet est très déterminé dans tout ce qu'il entreprend pour son âge. Il regarde fixement, droit dans les yeux, lorsqu'il ne veut pas céder à une demande. Il nous défie.

Mon père était quelqu'un de très curieux et un bon observateur à l'intelligence vive. Mon petit-fils a le même sens de l'observation, il s'arrête longuement sur un objet, il le retourne dans tous les sens, il veut le comprendre. Il a toujours cette attitude décrite par Marie-Noëlle: lorsqu'il est avec des personnes qu'il ne connaît pas, il ne se laisse pas approcher facilement, c'est lui qui va vers elles une fois qu'il s'en est fait son idée.

Ce dont je peux témoigner, c'est que déjà quelques jours après sa naissance, alors qu'il pouvait être en pleurs ou dans une situation d'énervement, lorsque je le prenais dans mes bras, très rapidement il se calmait voire s'endormait. Il a maintenant quinze mois, et il faut reconnaître que lorsqu'il me voit, je suis le centre du monde, plus personne ne compte ! Il veut n'être qu'avec moi. Lorsque nous sommes en famille dans la même maison, s'il ne me voit plus, il me cherche partout et s'apaise lorsqu'il me retrouve. Que ce soit les membres de la famille qui savent, ou la nounou qui a une grande expérience des enfants, mais qui ignore la clairvoyance, tout le monde reconnaît que mon petit-fils change totalement lorsque je suis présent. Oui, il y a bien un lien très fort !

L'amour nous a de nouveau réunis et la raison me le fera surveiller afin qu'il ne retombe pas dans les mêmes travers que ceux de sa dernière vie. C'est une nouvelle chance pour plus de simplicité.

 

Chers amis lectrices et lecteurs, voici un témoignage qui ouvre une observation sur la survivance de l'âme, sur la réincarnation, sur une période de plus de vingt et un an, à partir de la complémentarité de facultés développées et éprouvées au sein de l'association. Ces lois de vie n'appartiennent pas seulement à notre Cercle car elles sont en fait des lois universelles voulues par cette force d'amour et de création que les hommes appellent Dieu.

 

Cet article est le simple partage d'une histoire et chacun en conclura ce qu'il voudra. Pour nous qui vivons depuis toutes ces années au contact des Esprits, de cet au-delà si vivant, c'est un bonheur de connaître et de vivre la beauté et la grandeur de la philosophie spirite.

Oui ! Papa, tu es de retour ... Une nouvelle vie s'offre à toi ... Tu disais que tu aimais tes petits-enfants plus que tout.

Et tu as fait le choix de revenir auprès de ceux qui t'aiment et te comprendront mieux.

Manuel Hernandez

Les preuves de la réincarnation

Journal spirite n° 102