L'Association Cercle Spirite

Allan Kardec

Ce message reçu en Février 1974 est le prélude de cette aventure hors du commun.

Michel Pantin et Jacques Peccatte ont alors 20 ans, et découvrent les séances de spiritisme avec des amis étudiants. Lettres de l'alphabet, inscrites sur des papiers découpés à la hâte, boîte d'allumettes, index des participants posés sur la boîte, ainsi sont organisées les séances.

Les esprits se manifestent avec force, utilisant la sensibilité de Michel Pantin, qui s'avère médium. 

" Lorsque la mort a frappé à notre porte, pour Michel Pantin et moi en 1974, l'idée de révolution représentait la lutte contre l'oppression selon les modèles classiques: 1789, les trois glorieuses, 1948, la commune de Paris, et la révolution d'Octobre. Nous n'aurions jamais songé que la vie d'outre-tombe ait pu, non seulement exister, mais s'adresser aux vivants pour leur transmettre les réponses essentielles aux interrogations métaphysiques, qui hantent depuis toujours la réflexion humaine .... Sans nous poser de questions, nous avons décidé d'assumer ce que l'histoire ne nous avait pas transmis, c'est-à-dire la possible communication avec un au-delà qui s'imposait à nous. ...  la vie se perpétue après l'échéance de la mort, l'esprit peut se manifester aux hommes et il est appelé à se réincarner pour évoluer sans cesse. Ce genre de découverte peut laisser certains de marbre, pour nous cela a été le bouleversement total de la pensée, parce que nous n'aurions jamais imaginé que le sens de la destinée se situe là. "

Jacques Peccatte, "A la Rencontre des Esprits". 

 

L’association est créée en 1977 à Nancy sous l’appellation " Cercle Spirite Allan Kardec ".

Elle se donne pour buts, d’une part, de poursuivre les expériences de communications avec les esprits, et d’autre part, de promouvoir une large diffusion de la pensée spirite.

Bien loin de la caricature des tables tournantes, le spiritisme aujourd'hui, en tant que science et philosophie, et au travers de ses principes essentiels [vie après la mort, réincarnation, finalité divine, pluralité des mondes habités, ...], ouvre la réflexion sur les grandes questions de la destinée humaine : sens de la vie, marche du monde, morale, science, société,... D'une grande portée quant au sens à donner à sa vie, la philosophie spirite, au delà d'une condition matérielle dont nous sommes tributaires, demeure une philosophie pour le futur, spiritualité d'espoir et d'évolution pour nos sociétés et civilisations de plus en plus déshumanisées et matérialistes.

Le cercle spirite est une structure appropriée, dans laquelle les médiums de l'association peuvent exercer et développer leurs facultés en toute sérénité, en évitant les écueils et les dangers inhérents à une pratique empirique et hasardeuse. La communication avec l’au-delà fait intervenir plusieurs types de médiumnités qui sont pratiquées dans notre cercle : l’incorporation, l’écriture automatique, les médiumnités artistiques [peinture, sculpture, musique ], le oui ja et le sommeil magnétique.

Sont développées d’autres facultés, non médiumniques comme la clairvoyance, la psychométrie, la psychokinèse, la radiesthésie, l’hypnose et le magnétisme.

Très loin du commerce de la médiumnité, le Cercle Spirite Allan Kardec s'inscrit dans la continuité du mouvement spirite fondé en 1858 par Allan Kardec. 

Le cercle est représenté sur Nancy, Paris, Besançon, Belfort, Toulouse, Lyon, dans l'Hérault et en Bretagne.

Michel Pantin
Jacques Peccatte