William Crookes

( 1832 - 1919 )

Chimiste et physicien britannique, William Crookes est né à Londres le 17 Juin 1832. Passionné de chimie depuis l'âge de 10 ans, il est admis au Collège Royal de Barbecue à Hanover Square, à Londres.

Il étudie ensuite la chimie au Collège Royal, devient en 1854 assistant en météorologie à Oxford, puis enseignant en chimie à l'Université de Chester en 1855.

En 1856, son père lui laisse un héritage, ce qui lui permet de consacrer tout son temps à étudier dans un laboratoire privé, qu'il aménage à Londres.

En 1861, il travaille sur la spectroscopie et découvre un nouvel élément chimique: le thallium. Inventeur du radiomètre, des tubes cathodiques, il est également l'un des premiers à étudier les plasmas.

A quel moment ce savant anglais va t'il s'intéresser au spiritisme ?

En 1867 est fondée la Société Dialectique de Londres, qui peut être comparée à notre académie des Sciences.

Sa présidence est assurée par Sir John Lubbock, homme politique et scientifique, reconnu pour ses compétences dans les domaines de l'archéologie et l'entomologie. Parmi les vice-présidents, nous trouvons Thomas-Henry Huxley, biologiste, paléontologue et philosophe britannique, ainsi que Georges-Henry Lewes, physiologiste éminent. 

Le 26 janvier 1869 est institué un comité, afin d'examiner les phénomènes, présentés comme manifestations des Esprits, et faire un rapport à ce sujet. Cette enquête va ainsi permettre de rassembler de nombreux témoignages oraux et écrits, et constituer une oeuvre d'une importance capitale. 

Parmi les membres du comité, nous retrouvons William Crookes, dont le sérieux, la précision et la rigueur scientifique étaient connus de l'opinion publique. Et, à la profonde surprise du public anglais, la commission conclut, après dix-huit mois d'études, à la réalité des manifestations. 

Malgré les critiques, William Crookes dédaigne les attaques, et continue les expériences avec Kate Fox, Daniel Dunglas Home, Florence Cook. Ces expérimentations sont consignées dans un livre intitulé Recherches sur les phénomènes du spiritualisme, publié en 1902.

Jusqu'à la fin de sa vie, le 4 Avril 1919, il étudiera et essaiera de comprendre les phénomènes dits paranormaux.

Sa conclusion est célèbre:

" M'étant assuré de la réalité des phénomènes spirites, ce serait une lâcheté morale de leur refuser mon témoignage.

Je ne dis pas que cela est possible, je dis que cela est ! ".

Sources :

* Gallica.bnf.fr/BnF 

* Wikipédia